23 juin 2017

Follow me back T.1 / A.V. Geiger


Auteur : A.V. Geiger 
Titre original : Follow me back, Book 1
Traducteur : Frédérique Le Boucher
Nombre de page : 358
Editeur : Robert Laffont, Collection R
Date de sortie : 8 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Follow me. Love me. Hate me.
#EricThornObsessed
Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu'ils ne se sont jamais rencontrés...
Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l'un de ses plus gros followers, @Tessa❤Eric. Au lieu de ça, la relation qu'ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar...

MON AVIS : Lorsque ce livre est sortie, je ne savais pas à quoi m'attendre surtout en voyant l'engouement qu'il suscitait sur la toile. J'ai eu la chance de gagner les épreuves non corrigées lors d'un concours et je n'ai pas résister plus longtemps. Et je ne regrette pas cette découverte ! 

On suit deux personnalités que tout semblent opposer mais qui pourtant vont se révéler plus proche qu'ils auraient pu le croire. D'un côté, on a Tessa, une jeune fille devenue agoraphobe suite a un  mystérieux événement qui s'est déroulé lors d'un stage d'été et qui l'a traumatisé. Cloîtrée dans sa chambre, elle ne parle qu'à sa mère, son petit copain et sa psy. Elle occupe ses journées avec sa passion pour le célèbre chanteur Eric Thorn, en étant très active sur les réseaux sociaux. Elle écrit une fan fiction sur ce dernier qui devient du jour au lendemain un succès sur Twitter...

De l'autre, on a Eric Thorn en personne. Avec lui, on découvre que la célébrité n'est pas facile à gérer. Prisonnier d'un contrat, il ne s'épanouit plus dans la musique et pire encore, les fans lui font peur. Il crée alors un faux compte Twitter dans l'optique de casser son image et s'attaque à Tessa. Mais leur discussion prend une autre tournure car Eric, sous couvert de l'anonymat, trouve en Tessa une personne à qui se confier. Et réciproquement pour Tessa qui ne s'imagine pas un instant la personne à qui elle parle n'et autre que son idôle. Mais entre virtuel et réalité, l'obstacle pourrait se révéler difficile à surmonter.

Issue de la plateforme Wattpad où elle a été repérée, A.V. Geiger nous livre un premier roman qui se révèle captivant. Ancrée dans l'air du temps avec le sujet des rencontres virtuelles sur les réseaux sociaux, Follow Me Back est beaucoup plus profond que ce que l'on pourrait croire de prime abord. L'auteur n'hésite pas a aborder des sujets psychologiques avec les phobies de Tessa et d'Eric ou encore le fardeau de la notoriété. C'est également une sorte de mise en garde sur les dangers d'internet où l'on ne sait jamais vraiment qui est notre interlocuteur.

Le livre commence en douceur, on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Si cela va seulement être le récit de la naissance de la relation de Tessa et Eric. Mais très vite le mystère s'invite par le biais de passages d'un procès verbale. Il s'est passé quelques choses mais on ne sait pas quoi et du coup, on a qu'une envie : le découvrir. En alternant entre Tessa et Eric, l'auteure nous relate l'histoire depuis ces débuts jusqu'au moment fatidique. Nous n'avons pas d'autre choix que de tourner les pages !

En conclusion, un livre à l'aspect innocent mais qui cache un page turner captivant, On y découvre des personnages intéressants et très attachants. Mais prenez garde, la fin est une véritable torture pour nous, pauvre lecteur. (Je veux la suite !!!)

Sur amazon : Follow me back

21 juin 2017

Les petits malheurs de Emily Sparkes T1 - Meilleures ennemies / Ruth Fitzgerald


Auteur : Ruth Fitzgerald
Titre original : Emily Sparkes and the friendship fiasco
Traducteur :
Nombre de page : 253
Editeur : Dreamland Editions
Date de sortie : 26 Avril 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Emily a vraiment la poisse. Ses parents ont décidé d’avoir un nouveau bébé et sa meilleure amie a déménagé dans un coin paumé. Pire encore : lors du voyage scolaire, elle risque de se retrouver à côté de Gavin-Dégueu, le garçon le plus dégoûtant de l’école ! Heureusement, une nouvelle, Chloe, une fille super glamour, débarque dans sa classe. Il faut à tout prix qu'elle devienne sa nouvelle amie, avant que Zuzanna, sa pire ennemie, ne lui mette le grappin dessus.. Mais la fille la plus chic de la classe n'est vraiment pas facile à satisfaire. Alors pour se lier avec elle, Emily tente tout... jusqu'à la catastrophe !

MON AVIS : Autant vous le dire de suite, ce livre est avant tout destiné aux jeunes lecteurs. Mais si vous recherchez une lecture détente et bon enfant, il rempliera parfaitement son rôle.

Le monde d'Emily est complètement chamboulé. Comme si le départ de sa meilleure amie et l'arrivée d'un bébé ne suffisait pas, elle va devoir rivaliser avec sa pire ennemie Zuzanna afin de gagner le cœur de Chloe, la nouvelle de la classe. Cette dernière va leur donner du fil à retordre. Mais en vaut-elle la peine ? 

Dans la guerre à l'amitié, tous les coups sont permis. Surtout quand notre rivale est la peste de la classe et que devenir amie avec la nouvelle signifierais ne pas devoir supporter Gavin-Dégeu en tant que binôme pour le voyage scolaire. Mais Chloé est t'elle vraiment la fille qu'elle prétend être. Et Zuzanna est-elle aussi méchante que le pense Emily ? On découvre cela au fil des "aventures" vécues par les filles et les élèves de la classe.

Avec Emily, l'auteure aborde divers sujets auxquels peuvent être confrontés les enfants à cet âge (et même plus tard). Que ce soit l'arrivée d'un frère ou une soeur (avec une baisse d'interêt de la part des ses parents), la perte d'une amitié causé par le départ de sa/son meilleur(e) ami(e), la jalousie et même la tendance à mentir de certaines personnes. Les réactions d'Emily, tout en étant parfois enfantine (quoi de plus normal ?) sont vraiment bien car elle parvient a faire la part des choses, et pas uniquement pour sa propre personne. 

L'écriture est parfaitement adaptée à l'âge des lecteur auquel il est destiné. Le grain de folie d'Emily est retranscrit ce qui nous entraîne dans une aventure folle et bien rythmée. Certes le lecteur plus âgé n'appréciera sans doute pas autant que les enfants (certaines situations semblent un peu énormes) mais cela reste une lecture fraiche.

En conclusion, une lecture plutôt jeunesse à lire sur la plage ou sur un transat dans le jardin. Garantie sans prise de tête ! 

Sur amazon : Meilleures ennemies

19 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°156

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ? 

Je pense que je vais piocher dans ma PAL le moment venu

Et vous, que lisez-vous ?

16 juin 2017

Rose Givrée / Cathy Cassidy


Auteur : Cathy Cassidy
Titre original : Sundae Girl
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 246
Editeur : Nathan 
Date de sortie : 1er Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR

MON AVIS : Après une lecture plutôt émouvante, j'avais besoins de légèreté. Quoi de mieux que le dernier One-Shot de Cathy Cassidy, avec sa couverture fraîche qui sent bon l'été ? Oui mais voilà, je dois dire que malgré son petit air innocent, ce roman cache un petit cœur tout sérieux et qu'il m'a surpris.

Jude a 13 ans, l'âge où les adolescents ne sont pas forcement tendre les uns envers les autres. Alors quand sa famille au grand complet se rend à sa réunion parent-prof, elle a un peu honte. Car entre son père qui joue les sosies d'Elvis, sa grand-mère qui perd la tête et sa mère qui perd les pédales, la pauvre June a du mal a assumer. Alors quand un garçon s’intéresse à elle, elle fait tout pour le repousser car elle veut conserver ses secrets. Mais parfois, quand la situation dégénére, il faut savoir se tourner vers les autres.

Encore une fois, Cathy Cassidy nous prouve qu'on peut aborder un sujet sérieux sans pour autant que cela devienne un drame. On retrouve donc sa touche de légèreté, peut-être un peu moins présente que d'habitude, sa manière à elle de sensibiliser les plus jeunes sans pour autant les traumatiser. Outre le fait d'habiter chez ses grands-parents avec sa grand-mère qui a la maladie d’Alzheimer, Jude doit faire face à sa mère qui se dirige a grand pas vers une nouvelle crise d'adolescence tardive : alcool, actes irréfléchis, bêtises. Elle se retrouve confrontée à l'irresponsabilité parentale et a peur que sa mère face une grosse bêtise.

Les touches de légéretés sont apportés par les personnages qui gravitent autours de Jude. Son père en premier lieu qui semble obsédé par Elvis (en plus de faire le sosie) ou encore Carter, le camarade de Jude qui est amoureux de cette dernière et qui espère bien la faire changer d'avis.

On retrouve le style d'écriture des autres romans de Cathy Cassidy. Une plume pleine de fraîcheur qui fait que l'on dévore le livre. Certes, cela reste du jeunesse (et donc on le ressent dans la façon dont fini le livre), mais parfois le côté guimauve et pays des bisounours, ça fait un bien fou !

En conclusion, un roman qui m'a surprise par la profondeur du sujet traité. C'est encore un bon moment de passé avec un livre de l'auteure. Et sa couverture qui sent bon l'été et qui n'est pas là par hasard !

Sur amazon : Rose Givrée

15 juin 2017

Cette étoile ne s'éteindra pas / Esther Earl, Wayne & Lori Earl

Auteur : Esther Earl, Wayne & Lori Earl
Titre original : This Star Won't Go Out : The Life and Words of Esther Grace Earl
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 446
Edition : Nathan
Date de sortie : 18 Mai 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : La vie et les mots d’Esther Grace Earl, la jeune fille qui a inspiré le personnage d’Hazel à John Green.
Un livre poignant, regroupant écrits et documents sur Esther Earl, la jeune fille qui a inspiré à John Green le personnage féminin de Nos étoiles contraires.
Une jeune fille qui brille à travers tout le livre par sa joie et sa soif de vivre.

MON AVIS : Je dois dire que d'habitude, les livres témoignages ne sont pas forcément ma tasse de thé. Pas que cela ne m’intéresse pas mais ce n'est pas un style qui me convient la plupart du temps. Il faut une raison particulière pour qu'un témoignage m'attire. Là, en l'occurrence il s'agit de la vie de la jeune fille qui a "inspiré" John Green pour l'écriture de "Nos étoiles contraires" et j'ai voulu en savoir plus sur le combat qu'Esther Earl a mener contre la maladie. 

Ce livre nous plonge dans le quotidien d'Esther et sa famille. On découvre leur "parcours", du diagnostic de la maladie et le combat mené par la jeune fille. Entre les passages de son journal intime, on suit également le ressenti de ses parents par le biais d'une sorte de blog servant a donner des nouvelles d'Esther à tous ceux qui la soutiennent. Il y a également des témoignages de ses frères et soeurs mais aussi de ses amis. De nombreuses photos et dessins, lettres qu'Esther a écrites à ses parents ou encore des débuts d'histoires sorties de son imagination nous permette de cerner la personnalité d'Esther.

Car en faisant partie de la communauté des Nerdfighters, Esther est parvenu a s'entourer d'un groupe d'amis, certes virtuelles dans un premier temps, mais dont on ressent la force des liens qui les unissent en réalité, réuni autour d'une même passion :Harry Potter. Esther a également réalisé son rêve en rencontrant John Green, une rencontre qui a évolué en une belle amitié. C'est pour cette raison que l'auteur a accepté d'écrire le préface du livre, quelques pages qui sont très émouvantes et où il explique que, bien qu'il avait déjà l'intention d'écrire "Nos étoiles contraires", connaître Esther l'a encore plus inspiré et motivé à l'écrire pour lui rendre hommage en quelques sortes (et certains petits détails du roman prennent tous leur sens)

L'assemblage des différents supports peut parfois donner un côté brouillon au livre (après je soupçonne un petit soucis de mise en page a un certain moment) et la traduction des passages écrit par Esther sonne parfois de manières étranges (l'utilisation de certaines expressions familières qui sont parfois difficile à traduire), mais cela n'empêche en rien la ressentie des émotions. Le récit est parfois drôle, émouvant, bouleversant mais il nous montre le courage dont à fait preuve Esther tout au long de son combat. Malgré les moments de faiblesses, c'est une jeune fille qui est resté positive jusqu'au bout et qui n'a jamais refusé d'écouter les problèmes des autres, cherchant avant tout a vouloir faire le bien.

En conclusion, c'est une lecture dont on ne ressort pas indemne. Esther nous livre une belle leçon de courage et nous conseille de profiter de chaque instant de la vie, comme s'il s'agissait d'un cadeau. On sent qu'Esther à laisser un souvenir impérissable à chaque personne qui a, un jour ou l'autre croisé son chemin, que se soit dans le monde réelle ou virtuelle.


14 juin 2017

MDR : Menteuse Drôlement Râleuse / Kody Keplinger


Auteur : Kody Keplinger
Titre original : Lying Out Loud
Traducteur : Aude Gwendoline
Nombre de page : 346
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 31 Mai 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Sonny s’est toujours sortie de toutes les situations en mentant. Cela ne lui a jamais demandé beaucoup d’efforts : c’est un talent inné chez elle. Mais exceller dans l’art du mensonge peut devenir très compliqué quand il s’agit de dire la vérité, rien que la vérité. Comment avouer à Ryder, le garçon qui lui plaît, qu’elle se fait passer pour Amy, sa meilleure amie, depuis le début de leur discussion sur Internet ? Et comment dire à Amy qu’elle n’a toujours rien révélé de la supercherie à Ryder ? Elle devra vite trouver une solution, sous peine de finir par les perdre tous les deux…

MON AVIS : Ayant passé un bon moment avec "DUFF", j'étais curieuse de découvrir cette "suite". Et cette lecture fut tout autant agréable, si ce n'est plus ayant une petite préférence pour celui-ci.

Sonny est ce que l'on peut appeler une menteuse patentée. Depuis quasiment toujours, elle ne peut s'empêcher de mentir, plutôt que de dire la vérité. Et l'on sait tous que le mensonge fini toujours pas jouer de mauvais tour. Surtout lorsqu'il inclut sa meilleure amie et un garçon et que la vérité pourrait bien les blesser. 

Cela part d'un quiproquo. Sonny discute avec Ryder sur internet et se rend compte à la fin de la discussion que ce dernier pensait dialoguer avec Amy, la meilleure amie de Sonny. Mais avec cette discussion, Sonny commence a voir Ryder d'un oeil nouveau, voir à s'attacher à lui. Le problème : ce dernier la déteste et est visiblement amoureux d'Amy. Un vrai sac de noeud ! Mais Sonny se prend au jeu des discussions en continuant de se faire passer pour Amy et lorsqu'elle doit dire la vérité, les choses se révèlent compliquer car cela pourrait compromettre ses relations avec les deux personnes.

Outre le thème du mensonge, l'auteur aborde avec plus ou moins de légèreté des thèmes plus sérieux comme les relations conflictuelles avec les parents, les problèmes d'argents qui rendent les perspectives d'avenir universitaires moins glorieuses. Malgré ces énormes différences, cela n'empêche pas Sonny et Amy d'être les meilleures amies du monde. Reste que les mensonges à répétition de Sonny pourraient bien gâcher cette relation.

J'ai trouvé Sonny attachante même si parfois, j'avais envie de la secouer gentiment lorqu'elle s'enfonce dans ses mensonges plutôt que d'arranger la situation. Et découvrir ses secrets n'a fait que la rendre plus attachante encore. Amy est la bonne amie, toujours gentille et pourtant, à la longue elle va commencer à se révéler face aux nombreux mensonges de Sonny. Ryder est interessant à découvrir et j'ai beaucoup aimer les apparitions de Wesley (qui est le frère d'Amy) et Bianca, qui entretiennent le lien avec "DUFF". C'est toujours interessant d'avoir des nouvelles des personnages d'un roman.

Concernant l'écriture du livre, on reste dans le ton de DUFF, drôle, léger avec une touche de folie. L'idée de départ n'est pas inédite mais Kody Keplinger sait l'a rendre attrayante. Résultat : on passe un agréable moment de lecture. 

En conclusion, si vous avez aimé DUFF, cette suite vous plaira sans doute (j'ai d'ailleurs une préférence pour MDR). A lire cet été, sur la plage ou tout simplement pour un bon moment de détente !

Sur amazon : MRD - Menteuse Drôlement Raleuse

12 juin 2017

La magie du cinéma Vol. 2 : Les créatures fascinantes / Ramin Zahed


Auteur : Ramin Zahed
Titre original : J.K. Rowling's Wizarding World - Movie Magic Volume Two : Curious Creatures
Traducteur : Marie Renier
Nombre de page : 104
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 30 Mars 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Une découverte fascinante des créatures et animaux fantastiques du Monde des Sorciers de J.K. Rowling. Niffleurs, Botrucs, Hippogriffes, Détraqueurs... L'univers merveilleux des Animaux fantastiques et des films Harry Potter est peuplé de créatures magiques plus intéressantes les unes que les autres. Quel animal a inspiré les créateursde l'adorable Niffleur ? Combien de temps a-t-il fallu pour constituer les centaures de la Forêt interdite ? Et quels effets spéciaux ont été utilisés pour donner sa forme spectaculaire aux terribles Obscurus ?

MON AVIS : En tant que fan de l'univers Harry Potter, je trouve toujours interessant d'en savoir plus sur l'envers du décors. Quand, en plus, les infos sont réunis dans un superbe album, c'est doublement enrichissant.

Consacré aux créatures fantastiques de l'univers de J.K. Rowling, cet album est divisé en deux grandes parties : "Les animaux fantastiques" et "Harry Potter". La partie sur les animaux fantastiques est très complètes et permet de découvrir comme il se doit l'ensemble des créatures vu dans le film, dont certains sont juste cités sans qu'on n'en sache davantage à leur sujet (comme par exemple les vaudelunes, le nundu ou encore le murlap, entre autre). La partie sur Harry Potter est divisée en sous parties : Les dragons, les animaux domestiques, les créatures aquatiques, de la forêt ou encore les êtres maléfiques.


C'est un livre assez complet car il regorge d'anecdote sur la mise en scène des créatures et animaux, de la façon dont ils ont étés créés, les difficultés rencontrés pour les rendre crédibles au cinéma. Il y a beaucoup de photos, de magnifiques illustrations. Et il y a également un petit côté interactif avec des illustrations en pop-up, des cartes, des stickers qui parsèment les pages de l'album.

                

En conclusion, c'est un superbe album que j'ai pris plaisir à découvrir. Une pièce qui trouvera sa place dans la bibliotèque des fans de l'univers de J.K. Rowling, mais aussi dans celle des passionnés de cinéma et autres effets spéciaux.



Je remercie grandement Gilles Paris et plus particulièrement Jules, pour m'avoir donné l'occasion de découvrir ce magnifique ouvrage.

C'est lundi, que lisez-vous ? n°155

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

   

J'ai fini "MDR" et "La magie du cinéma", et lu les 2 autres

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Sauf si je change d'avis d'ici là !

Et vous, que lisez-vous ?

11 juin 2017

In my Mailbox n°95

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, un seul livre a rejoint ma PAL. Epreuve non corrigée de "Follow Me Back" gagnée sur la page Collection R


Et vous, quelles sont vos nouvelles acquisitions ?

9 juin 2017

Silence Radio / Alice Oseman


Auteur : Alice Oseman
Titre original : Radio Silence
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 415
Editeur : Nathan
Date de sortie : 8 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Écoute ta propre voix…
"Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac.
Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner.
Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi."

MON AVIS : Ayant eu un ressenti mitigé pour "l'année solitaire", premier roman de l'auteur, je dois dire que je me suis lancée dans la lecture de ce nouveau roman avec une petite crainte de ne pas aimer non plus. Mais il faut savoir donner une seconde chance aux auteurs et pour le coup, j'ai eu raison de ne pas me laisser décourager par un a priori.

Depuis toute petite, Frances vise un seul et unique objectif : aller à Cambridge. Sérieuse dans son travail scolaire, elle a avec le temps accepter l'image qu'on lui a collé : celle de Frances l'intello. Elle joue son rôle au quotidien, au lycée. Jusqu'à sa rencontre avec Aled, un jeune homme timide qui partage sa même passion pour "Universe City", une série sur internet. Aled plutôt introverti n'est vraiment lui-même que devant son ordinateur. Et lorsqu'elle est avec Aled, Frances libère sa vraie personnalité, celle qui aime s'amuser, rire et surtout dessiner. 

Dans ce second roman, l'auteur aborde une fois de plus de nombreuses thématiques propre aux adolescents. Choisir de jouer un rôle plutôt qu'être soi-même pour ne surtout pas décevoir l'image que les gens ont de nous. La pression que subissent les adolescents quant à leur choix d'études qui les pousse parfois à s'engager dans une voie qui ne leur correspond plus forcément. Les rapports avec les parents : la relation complice de Frances avec sa mère qui contraste fortement avec celle conflictuelle entre Aled et la sienne. Et puis il y a d'autres sujets à découvrir dans le roman et dont je ne parlerais pas afin de ne pas vous gâcher la découverte de l'histoire.

Autant de sujets que les deux personnages principaux vont tenter de surmonter grâce à l'incroyable amitié qui va rapidement les lier. Car dés le début, le ton est donné : ne pensez pas un instant qu'une relation amoureuse s'installe entre Frances et Aled. Mais ne vous méprenez pas en pensant qu'entre eux, tout sera rose du début à la fin car on a beau faire tomber les masques, certains sont plus tenaces que d'autres et finissent par s'interposer entre les gens. 

Dans l'année solitaire, j'avais reproché le côté trop mélancolique du roman, ce qui n'est pas le cas ici même si les sujets abordés sont très sérieux. Et comme je me suis attachée à Frances, forcément cela passe beaucoup mieux. Et puis le dosage entre les passages dramatiques et ceux beaucoup plus léger apporte une harmonie à l'histoire. Le seul point que j'ai le moins aimé est paradoxalement les retranscriptions des podcast de Universe City que j'ai trouvé plutôt brouillons même si c'est l'effet recherché. 

En conclusion, Silence Radio c'est un livre dans lequel on se lance sans savoir ce qu'il va nous révéler. C'est l'histoire d'une belle amitié, de celle qui se révèle indispensable à un moment ou a un autre de la vie. 

Sur amazon : Silence Radio